L’œuf de cane serait, selon les historiens, le premier œuf issu de l’élevage domestique qui serait entré dans les cuisines Européennes. Certaines représentations d’œufs de consommation et de leur génitrices figureraient sur des vases de la Grèce Antique grecs, annonçant leur contenu. Ce n’est que plus tard qu’apparaitront les premières représentations de la poule. Toujours selon les historiens, cette dernière aurait apparu en Europe, suite à l’arrivée des commerçants depuis les Indes d’où elle serait issue.

 

Évidemment, avant l’arrivée des Européens, les œufs de cane faisait parti du régime alimentaire des autochtones d’Amérique, mais sans qu’on en ait développé l’élevage. Tandis qu’en Asie, l’œuf de cane est, et a toujours été et l’œuf de table le plus consommé. Sa haute valeur alimentaire, sa durée de vie et son accessibilité en ont fait un aliment de choix, présent à tout les repas et dans toutes les sauces.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour l'amour du goût

 

Rond. Goûteux. Riche. Rustique. Ces qualificatifs, qui pourraient être aussi attribué à un grand vin, sont ceux que nous entendons régulièrement lorsque les consommateurs décrivent notre produit. Ceux qui n’ont pas l’organe du goût assez développé pour être qualifiés de connaisseurs, peuvent s’en remettre aux palais des chefs des plus grandes tables de Montréal. 

 

Propriétés anti oxydantes

 

Selon une étude publiée en novembre 2009 par Yi-Chao Chen, Hsi-Shan Chang, Cheng-Taung, Fu-Yuan Chang dans l’Australian journal of animal science, les peptides bioactifs produite par l'hydrolyse enzymatique des protéines alimentaires contenue dans les œufs de cane ont montré des activités antioxydantes importantes contre la peroxydation des lipides ou des acides gras.   

 

Le stress oxydatif causé par les radicaux libres cause des dommages qui aboutissent à des lésions tissulaires et à la mort cellulaire (Kehrer, 1993). Un grand nombre d'études rapportent que l'accumulation de peroxidants est associée au cancer, aux maladies cardiovasculaires, à l'hypertension, et aux maladies neurodégénératives (comme la maladie d'Alzheimer) et au vieillissement. En effet, les dommages oxydatifs jouent un rôle important dans les maladies humaines. Ainsi, l'ingestion de suppléments d'antioxydants ou d'aliments contenant des antioxydants peut réduire les dommages oxydatifs chez l'homme (Lin et Yen, 1999).

 

Valeurs nutritives

 

Au point de vue nutritif, les œufs de cane sont considérablement supérieurs aux œufs de poule.

Un petit déjeuner composé de deux œufs de canes de 75g correspond à :

 

  • 60% des besoins d’un être humain en vitamine A, comparativement à 16% pour 2 œufs de poules;

  • 204% en vitamine E par rapport à 100% pour les œufs de poules;

  • 60% en niacine, par rapport à 12% pour les œufs de poules;

  • 373,8% en vitamines B12, comparativement à 60% pour les oeufs de poules.

 

* Il est à noter que la vitamine B12 est une vitamine atoxique, c'est à dire que même en cas de consommation excessive, les risques de santé sont très faibles. Par contre, les troubles sont plus nombreux en cas de carence.

 

 

Cholestérol de l'oeuf de cane

 

L’œuf de cane est un aliment riche en gras. Il est donc très soutenant pour le petit déjeuner. Plus de 52% de son apport lipidique provient de gras mono et polyinsaturés, contribuant à diminuer le taux de mauvais cholestérol dans le sang (lipoprotéines à haute densité ou , comparativement à seulement 43%, pour l’œuf de poule.

 

On peut donc affirmer que, comparativement à l’œuf de poule, l’œuf de cane est non seulement supérieur au point de vue nutritif, mais aussi supérieur sur le plan lipidique et énergétique, et que combiné à de l’exercice, des repas équilibrés, et repos, l’œuf de cane est un aliment qui contribue à nous protéger contre les maladies du cœur.

 

Caractéristiques pâtissières

 

Les protéines issues des œufs de canes ont non seulement ont une grande valeur nutritive, mais aussi possèdent plusieurs propriétés fonctionnelles uniques tels qu’un moussage, un émulsifiant et gélifiant qui sont largement utilisés dans divers produits alimentaires transformés dans les pays asiatiques et Européens (Mine, 1995; Raikos et al, 2007.).

 

Au plan gastronomique, les œufs de canes ont depuis longtemps acquis leurs lettres de noblesse, surtout en ce qui a trait à la pâtisserie. 

 

 

Les oeufs de canes sous toutes leurs coutures

À gauche, sur cette photo, un oeuf de cane (double, mais ça n'a pas de rapport) comparativement à un oeuf de poule à droite. Le jaune est plus orangé et le blanc est plus clair, sans teinte jaunâtre. 

Le jaune d'oeuf de cane est aussi plus ferme et se crève moins facilement à la poële, et l'ensemble de l'oeuf est moins fluide se qui rend les oeufs pochés plus nets. Bénédictines parfaits garantis! De plus, les blancs d'oeuf montés en neige (aidés par un soupçon de crème de tartre) vous offre une garanti de réussite incomparable pour le souffé.

Appelez maintenant:

613-675-2024